Kibera Black Stars FC and Slum Soka Kids!

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Reportage de EBRU Africa sur la Première kenyanne à l'Alliance française de Nairobi du film "Black Stars of Kibera" par Luis Nachbin (Brésil)

Les Kibera Black Stars, équipe de football de Kibera fondée en 1987, est la seule équipe du bidonville à jouer en Division 1 nationale, après avoir été première de la Provincial league de Nairobi en 2014.

Luc Lagouche, instituteur au LDD, a eu un rôle décisif dans l'ascension de ce club. Passionné de football, titulaire d'un certificat d'éducateur sportif, il n'en est pas à son coup d'essai: enseignant pendant 16 ans au Nigeria (écoles françaises de Kano et d'Abuja), il y a fondé de toutes pièces les Buffalo FC devenus Abuja FC, qui ont atteint le plus haut niveau dans un pays où le football cristallise les passions de millions de personnes.

Septembre 2011: Luc arrive au Kenya où il va travailler à l'école française. Il connait déjà le pays où il s'était rendu à plusieurs reprises. Logique: après le football, sa deuxième passion est la faune.

Dès lors, il n'aura de cesse d'identifier un projet en liaison avec le foot dans lequel investir son temps libre. Fin 2012, il jette son dévolu sur les Kibera Black Stars. L'une des plus anciennes équipes de Kibera. Son objectif premier est de la professionnaliser: mise en place d'un programme d’entrainements, de primes de matches pour les joueurs et l'équipe technique, de critères de sélection rigoureux, prise en charge des frais de transports et médicaux... tout ceci sur fond propres.

En moins de deux ans, cette détermination et ce savoir faire portent leurs fruits: l'équipe devient la seule du bidonville à accéder à la division nationale.

Les Kibera Black Stars sont les véritables porte-flambeau d'un quartier à la réputation sulfureuse. L'essentiel des joueurs en sont issus et y vivent. Ils s'impliquent volontairement dans des travaux d'intérêt général, entraînent à l'occasion les plus petits. Leur entraîneur Godfrey Otieno (plus connu à Kibera sous le nom de Coach Solo) est une icône du foot dans le bidonville où il coordonne des activités pour une association plus ou moins informelle des enfants de son quartier: les Slum Soka.

Ceux-ci, filles et garçons, ont accès à des activités sportives: tennis, karaté et bien sûr football.

Pour les Slum Soka, les joueurs des Kibera Black Stars sont de véritables modèles. Ils ne ratent pas un match à domicile de leur équipe favorite, où ils jouent le rôle de ball boys. Sont à l'occasion entraînés par leurs idoles.

Convaincu du rôle éducatif, d'intégrateur social que doit jouer le football, c'est donc tout naturellement que Luc intègre les Slum Soka dans son ambitieux projet. Au delà du sport, il va amener les enfants à prendre part à des projets plus larges dans les domaines artistique et culturel, impliquant au fil du temps notre établissement dont l'ouverture sur le pays fait partie des ambitions affichées. Ainsi, ils seront invités à participer à la réalisation de Pomme Pidou à Kibera, à la Fête du Printemps du LDD en 2014, disputeront des matches amicaux avec les élèves de l'école française...

Aujourd'hui, la position et le potentiel des Kibera Black Stars et des Slum Soka sont établis. Le documentaire Black Stars of Kibera - réalisé par Luis Nachbin et Jean-Michel Rousset , diffusé au Brésil, présenté en avant-première à Kibera en présence de notre ambassadeur Rémi Maréchaux puis à l'Alliance française de Nairobi, devrait être programmé sur une chaîne nationale kenyane; un long article de Jean-Christophe Collin et Julien Goldstein est paru dans l'Equipe Magazine. Les deux structures bénéficient du soutien de l'ambassade de France au Kenya, de la Diplomatic Spouses Association. Plusieurs grandes sociétés ont fait part de leur intérêt à entrer en partenariat avec eux.

Et d'autres projets avec le LDD sont en préparation!